Carrelage mural en terre cuite

Notre catalogue

Sols combinés

Production locale
Tous nos carrelages et briques de terre cuite sont artisanaux et produits à Velez Malaga, en Espagne. Ils sont de tradition andalouse, et sont expédiés en Espagne et dans le monde entier.
Pièces uniques
Chaque pièce est le résultat d’un travail manuel qui permet d’obtenir des surfaces, des contours, des aspérités et des nuances qui ne peuvent être reproduites par une machine.
Conseil

Notre équipe vous aide à préparer un budget adapté à vos projets et partage avec vous inspirations et conseils pour la pose et l’entretien de vos sols en terre cuite.

Demander des échantillons et des devis

Nous contacter
Si vous avez un projet en tête et que vous envisagez différentes options, demandez-nous un devis sans engagement, en remplissant le formulaire suivant.

Adresse

Diseminado Real Alto 474, Vélez-Málaga (Málaga)

Horaires

Du lundi au vendredi : 9h00 - 18h00


    Questions fréquentes
    Tout comme les briques et les sols en terre cuite, les carrelages muraux en terre cuite, ont une très longue durée de vie. Avec un entretien comme tout autre revêtement mural, ils resteront en parfait état pendant de nombreuses années.
    Les carrelages en terre cuite ont généralement une faible épaisseur, d’environ 1 cm, et sont utilisés pour le revêtement des murs et des façades. Ils ne sont pas destinés à être posés comme revêtement de sol car ils pourraient se briser sous le poids.

    Les carrelages muraux que nous fabriquons à la main dans notre fabrique de carrelages, de sols et de briques en terre cuite sont utilisés par nos clients pour recouvrir les murs des cuisines, des salles de bains, des restaurants, des bars, etc. Particulièrement, les carrelages de terre cuite émaillée, de différentes couleurs et finitions.

    Si vous souhaitez donner une touche spéciale et unique à votre maison, vous pouvez également consulter notre catalogue de briques et de sols en terre cuite faits à la main.

    Dans le cas des carrelages muraux, l’entretien n’est pas aussi exigeant que pour les sols en terre cuite, qui sont plus exposés à l’usage quotidien. Mais comme toujours, si nous appliquons un traitement protecteur, ce ne sera pas superflu, surtout s’ils sont installés dans des zones très humides et peu ensoleillées.

    La principale différence réside dans le fait que les carrelages en céramique sont moulés par extrusion, alors que les carrelages de terre cuite (les tomettes) sont fabriqués à la main un par un, ce qui donne à chaque pièce un aspect unique avec ses propres aspérités et nuances de surface.

    En termes de propriétés techniques, il faut savoir que les carrelages en terre cuite (émaillés ou non) absorbent davantage l’eau que les carrelages en céramique. Cela ne devrait pas poser de problème particulier s’ils sont posés en intérieur.

    Les points à prendre en considération lors de la pose des carrelages muraux en terre cuite sont pratiquement les mêmes que pour les briques et les sols en terre cuite. En outre, le choix des professionnels engagés pour effectuer les travaux est toujours très important.

    1. Période d’installation : l’installation se fait généralement à l’intérieur d’une pièce, de sorte que les conditions atmosphériques ne devraient pas poser de problème. Il faut, en revanche, tenir compte du temps nécessaire si le matériel est stocké à l’extérieur en attendant d’être installé.
    2. Organisation : Elaborer un plan de pose avant de se mettre au travail permet d’obtenir un résultat de meilleure qualité et d’éviter au maximum les imprévus ou les improvisations.
Il est conseillé de s’assurer que la surface sur laquelle les carrelages vont être posés est parfaitement propre afin d’éviter des problèmes qui seront plus compliqués à résoudre une fois que les carrelages auront été posés.
    3. Joints de pose, matériaux de collage et jointoiement : Nous recommandons de toujours laisser un joint de pose d’au moins 1 cm, mais si le client préfère moins, le minimum à respecter devra être d’environ 5 mm.

    Nous recommandons l’utilisation de ciment colle comme matériau de collage. La raison principale est que le temps de séchage sera plus rapide (il est important de suivre les recommandations du fabricant) que si l’on utilise des mortiers traditionnels.

    En ce qui concerne le jointoiement, il est important de s’assurer que les joints sont secs et exempts de petits débris. Le ciment gris/blanc et le sable sont généralement utilisés. Il est également possible d’utiliser du ciment teinté pour qu’il ait une teinte similaire à celle des carrelages posés, ce qui offre une grande marge de manœuvre en matière de création.

    Nettoyage : Une fois l’ensemble du processus d’installation terminé, nous devons procéder au nettoyage de tous les restes des travaux présents sur la surface des carrelages. Nous recommandons d’utiliser des produits spéciaux pour la terre cuite, pour ne pas endommager la surface.

    Article ajouté au panier
    0 Produit - 0,00